Archives de catégorie : Programmes

Programme du CAPES 2020

Le programme du CAPES 2022 a été publié sur le site devenirenseignant.gouv.fr:

Un thème (programmes de collège) et quatre axes (programmes de lycée) sont inscrits au programme du concours. Le thème est renouvelé tous les deux ans, les axes par moitié chaque année.

Thème des programmes de collège:

Rencontres avec d’autres cultures

Axes des programmes de lycée:

Vivre entre générations
Art et pouvoir
Village, le quartier, la ville
Diversité et inclusion

Réforme du CAPES: les nouvelles Épreuves à partir de 2022

La réforme des épreuves du CAPES entrera en vigueur lors de la session 2021-2022.

Les épreuves du CAPES externe d’arabe sont désormais définies par l’arrêté du 25 janvier comme suit.

Épreuves écrites d’admissibilité:
  1. Épreuve écrite disciplinaire (composition à partir d’un dossier et traduction). Durée: 6 h, coeff: 2.
  2. Épreuve écrite disciplinaire appliquée. Durée: 6h, coeff. 2.
Épreuves orales d’admission:
  1. Épreuve de leçon (préparation: 3h, durée de l’épreuve: 1 h max., coeff: 5)
    1. Restitution, analyse et commentaire d’un document audio ou vidéo (exposé en arabe: 15 minutes, entretien: 15 minutes);
    2. Présentation de l’exploitation du document dans le cadre d’une séance du cours (exposé en français: 20 minutes, entretien: 10 minutes)
  2. Épreuve d’entretien (35 minutes, coefficient 3).

L’épreuve de leçon au CAPES à partir de 2022

A partir de 2022, la 1re épreuve d’admission prendra la forme suivante, prévue par l’annexe à l’arrêté du 25 janvier 2021.

(synthèse ici)

L’épreuve a pour objet la conception et l’animation d’une séance d’enseignement. Elle permet d’apprécier la maîtrise disciplinaire et la maîtrise pédagogique du candidat, notamment sa capacité à analyser, sélectionner et préparer des supports de travail de qualité pour la conception et la mise en œuvre de la séance.


L’épreuve prend appui sur un document audio ou vidéo en langue étrangère se rapportant à l’un des thèmes ou axes figurant au programme des classes de collège et de lycée et ne dépassant pas trois minutes.

Le candidat peut être conduit à rechercher, pendant le temps de préparation, un ou deux autres documents en lien avec celui proposé dans l’objectif de la conception de la séance, au sein d’un ensemble documentaire mis à sa disposition ou par une recherche personnelle pour laquelle il dispose d’un matériel lui permettant d’accéder à internet, selon l’organisation retenue par le jury.

L’épreuve comporte deux parties :

– une première partie en langue étrangère

pendant laquelle le candidat restitue, analyse et commente le document audio ou vidéo proposé par le jury, puis présente le ou les documents qu’il a choisi(s) et explicite ses choix en prenant soin de les replacer dans la perspective d’une exploitation en classe.

Des éléments de contexte portant sur l’exercice du métier, qu’il exploite pendant le temps de préparation, peuvent éventuellement être fournis au candidat.

Cet exposé est suivi d’un entretien avec le jury.

Durée de la première partie : trente minutes maximum (exposé : quinze minutes maximum ; entretien : quinze minutes maximum).


– une seconde partie en français

pendant laquelle le candidat présente au jury les objectifs d’une séance de cours et expose ses propositions de mise en œuvre.

Le candidat propose des pistes d’exploitations didactiques et pédagogiques du document audio ou vidéo et, le cas échéant, du ou des documents qu’il a choisis. Il construit sa proposition en fonction de l’intérêt linguistique et culturel que les documents présentent ainsi que des activités langagières qu’ils permettent de mettre en pratique selon la situation d’enseignement choisie et le niveau visé. Le candidat propose un déroulement cohérent avec des exemples concrets d’activités.
Cet exposé est suivi d’un entretien avec le jury durant lequel il est amené à justifier et préciser ses choix.

Durée de la seconde partie : trente minutes maximum (exposé : vingt minutes maximum ; entretien : dix minutes maximum).

 

Chaque partie compte pour moitié dans la notation.

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l’évaluation de chaque partie de l’épreuve.
Durée de préparation de l’épreuve : trois heures. Durée totale de l’épreuve : une heure maximum.
Coefficient 5.
L’épreuve est notée sur 20. La note 0 est éliminatoire.

L’épreuve disciplinaire appliquée (admissibilité) au Capes

A partir de 2022, la 2e épreuve d’admissibilité prendra la forme suivante, prévue par l’annexe à l’arrêté du 25 janvier 2021.

(synthèse ici)

 

L’épreuve place le candidat en situation de choisir des documents, d’en produire une analyse critique, puis de construire une séquence d’enseignement à partir du sujet remis par le jury. Elle permet d’évaluer la capacité du candidat à concevoir et mettre en œuvre une séquence d’enseignement permettant la structuration des apprentissages à un niveau visé et au regard des instructions officielles.


L’épreuve, rédigée en langue française, prend appui sur des supports de natures différentes (texte, document audio présenté sous forme de script, iconographie, extrait de manuel, etc.) en lien avec le thème ou l’axe proposé au candidat et susceptibles d’être utilisés dans la cadre d’une séquence pédagogique au niveau ou dans les conditions d’enseignement indiqués par le sujet. Ils peuvent être accompagnés de documents annexes destinés à en faciliter la mise en perspective.


Parmi ces supports, le candidat opère des choix. Sur la base de l’étude et de la mise en relation des documents qu’il sélectionne, il conçoit et présente la séquence pédagogique qu’il envisage. Il mentionne ses objectifs (linguistiques, communicationnels, culturels, éducatifs, etc.) et les moyens et stratégies qu’il compte mettre en œuvre pour les atteindre en fonction de la classe.

Les textes en langue étrangère qui figurent parmi les supports proposés à la réflexion du candidat comportent une sélection de faits de langue, signalés par un soulignement. Le candidat décrit, analyse et explicite en français, selon les indications mentionnées par le sujet, un ou des faits de langue dans la perspective du travail en classe lors de cette séquence pédagogique.


Durée : six heures.
Coefficient 2.

L’épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire.

Programme de l’agrégation 2021(màj 23 juin 2020)

Le ministère a publié le programme pour l’agrégation 2021.

Vous pouvez le consulter ici.

Erratum n° 1 (6 juin 2020):

Question n°1 – Linguistique

 al-luġa l-fuṣḥā wa-muḫtalaf luġāt al-ʿarab : la formation de la ʿarabiyya en question

 Textes d’explication :

Suyūṭī, ʿAbd al-Raḥmān b. ʾAbī Bakr b. Muḥammad b. Sābiq al-Dīn Ǧalāl al-Dīn al-Ḫuḍayrī al-Šāfiʿī, al-Muzhir fī ʿulūm al-luġa wa-ʾanwāʿi-hā. éds. Muḥammad ʾAḥmad Ǧār al-Mawlā et al, Beyrouth, al-Maktaba al-ʿarabiyya, chap. 9 à 17, vol. 1, p. 184-265, de al-nawʿ al-tāsiʿ : maʿrifat al-faṣīḥ à al-naw‘ al-sābiʿ ʿašar : maʿrifat tadāḫul al-luġāt [https://archive.org/details/FP78578].

———, al-ʾItqān fī ʿulūm al-Qurʾān, éd. Muḥammad ʾAbū al-Faḍl ʾIbrāhīm, Le Caire, al-Hayʾa al-miṣriyya al-ʿāmma li-l-kitāb, 1e éd., 4 vol., 1974, chap. 37, vol. 2, p. 106-124 fīmā waqa‘a fīhi bi-ġayr luġat al-ḥiǧāz [ou tout autre édition, dont Šu‘ayb al-Arna’ūṭ, p. 282-287, https://archive.org/details/sa71mir_gmail_20160606].

 

Erratum n° 2 (23 juin 2020)
Question n° 2 : littérature médiévale

Le premier passage de la Wasāṭa s’étend de la page 216 (et non 266) à la page 264.

Agrégation: programme 2020

Le programme de l’agrégation externe d’arabe a été publié le 9 avril dernier. Vous le retrouverez ici.

Question n°1 – Linguistique

al-luġa l-fuṣḥā wa-muḫtalaf luġāt al-ʿarab : la formation de la ʿarabiyya en question

Question n°2 – Littérature médiévale

L’adab au croisement des discours littéraire et éthique, sacré et profane : l’exemple d’al-Faraǧ ba‘d al-šidda d’al-Tanūḫī

Question n° 3-Littérature moderne et contemporaine :

Un romancier de l’Irak contemporain: Sinān Anṭūn

Question n°4-Culture et civilisation médiévale :

Les dictionnaires biographiques arabes médiévaux: un genre historiographique original. L’exemple du Wafayāt al-aʿyān d’Ibn Ḫallikān (m. 681/1282).

Question n°5 – Culture et civilisation moderne et contemporaine :

De l’émirat au royaume saoudien: les transformations du pouvoir politique dans la péninsule arabique (1891-1953)

Programme du CAPES d’arabe 2019

Programme de l’épreuve de composition (première épreuve d’admissibilité)


Deux notions (programmes de collège et de lycée) et deux thématiques (programme de littérature étrangère en langue étrangère) sont inscrites au programme du concours, qui est renouvelé par moitié chaque année.

Notions des programmes de collège et de lycée :
Mythes et héros
Voyages et migrations


Thématiques du programme de littérature étrangère en langue étrangère :

  • L’imaginaire
  • La rencontre avec l’autre, l’amour, l’amitié

Lire le programme du CAPES d’arabe 2019

Programme de l’agrégation d’arabe 2019

La dérivation verbale et verbo-nominale en arabe : le sens grammatical des patrons verbaux et des dérivés nominaux immédiats.

L’adab au croisement des discours littéraire et éthique, sacré et profane : l’exemple d’al-Faraǧ ba‘d al-šidda d’al-Tanūḫī.

Relecture d’un mythe classique et renouvellement de l’expression littéraire au XXe siècle : la figure du Mağnūn dans la littérature arabe moderne

Les dictionnaires biographiques arabes médiévaux : un genre historiographique original. L’exemple du Wafayāt al-aʿyān d’Ibn Ḫallikān (m. 681/1282).

De l’émirat au royaume saoudien : les transformations du pouvoir politique dans la péninsule arabique (1891-1953)

Lire le programme complet de l’agrégation d’arabe 2019

Chant et chanson en Egypte, 1903-2016: recueil de textes

 

Ceci est le recueil des textes [version mise à jour  le 8 septembre 2016] de la question de civilisation moderne « Chant et Chanson en Egypte 1903-2016, Art National et Expressions Sociétales ».

Des versions ultérieures seront mises au téléchargement sur ce site, incluant des corrections, vocalisations, normalisations orthographiques, et notes lexicales, mais la composition du corpus et la numérotation des pièces n’est pas appelée à être modifiée.

Programme du CAPES d’arabe 2017 (1re épreuve d’admissibilité)

Programme du CAPES d’arabe pour la session 2017

Deux notions (programmes de collège et de lycée) et deux thématiques (programme de littérature étrangère en langue étrangère) sont inscrites au programme du concours, qui est renouvelé par moitié chaque année.

Notions des programmes de collège et de lycée :
– Rencontre avec d’autres cultures
– La ville : une ville, un écrivain

Thématiques du programme de littérature étrangère en langue étrangère :
– Voyage, parcours initiatique, exil
– La rencontre avec l’autre, l’amour, l’amitié

Programme de l’agrégation d’arabe pour 2017

1- Linguistique arabe médiévale et contemporaine : Temps et aspect, mode et modalité : les valeurs en contexte des formes verbales et des dérivés nominaux immédiats en arabe littéraire classique et moderne.

2- Littérature médiévale : L’œuvre et le destin de Baššār Ibn Burd, poète immense, personnage admiré et maudit, tels que nous les donnent à lire la notice du Livre des Chansons d’Abū l-Faraǧ al-Aṣfahānī.

3- Littérature moderne et contemporaine : Territoires urbains de la littérature arabe : le mythe de Tanger.

4- Culture et civilisation médiévale : Rationalisme et théologie en Islam médiéval : le cas du Muʽtazilisme.

5- Culture et civilisation moderne et contemporaine : Chant et chanson en Egypte, 1903-2016 : art national et expressions sociétales (le recueil peut être téléchargé ici).

Programme et bibliographie de l’agrégation d’arabe 2017

Capes externe d’arabe: notes sur les épreuves écrites et orales du concours

Note transmise par Mme Vauthier.

Épreuve 1 : Composition à partir d’un groupe de documents.

L’épreuve repose sur un groupe de documents qui abordent une question du programme des lycées et collèges, retenue dans le programme publié chaque année. Plus que de vérifier que le candidat connaît le programme des enseignements dispensés dans le secondaire, il s’agira d’évaluer sa capacité à synthétiser et problématiser le dossier qui lui est proposé. La logique du dossier doit le conduire à dépasser l’explication d’un point de vue isolé, en prenant en compte les différents points de vue et approches des documents proposés. Le commentaire témoigne à la fois de la culture générale de base dont doit disposer un enseignant de langue arabe, de son intérêt pour les questions culturelles, de ses capacités à mettre en œuvre une approche plurielle des faits abordés en classe et à les problématiser. Il permet au candidat de faire preuve de ses compétences d’analyse, de synthèse, de présentation et d’expression.

Du fait de l’ancrage de l’épreuve dans les notions et thématiques des programmes de collège et de lycée, nous n’avons pas retenu le principe d’une question complémentaire sur l’exploitation des documents dans le cadre des enseignements.

Il n’y a pas de bibliographie explicite de l’épreuve, à l’exception de la référence aux programmes des collèges et lycées. Dans le cas où une thématique ou notion retenue pour le capes recoupe une des questions au programme de l’agrégation, les candidats pourront se reporter à la bibliographie précise fournie sur la question de l’agrégation.

 

Épreuve 2 : Traduction

 

L’épreuve consiste en la traduction d’un texte (thème ou version), suivie d’une question d’ordre grammatical et/ou lexical sur une séquence tirée du texte (qui comporte un passage à vocaliser, quand l’épreuve consiste en une version). Elle doit permettre au candidat de montrer sa connaissance fine du fonctionnement linguistique de l’arabe et du français ainsi que de sa capacité à rendre les nuances et les particularités idiomatiques de la langue source dans une langue cible précise, fluide et correcte. La question de réflexion linguistique permet au candidat de  justifier certains de ses choix et permet au jury d’apprécier sa maîtrise des deux langues autant que sa capacité à transmettre ses connaissances.

 

 Épreuve orale 1 – Mise en situation professionnelle :

 

L’épreuve de mise en situation professionnelle s’appuie sur un dossier composé de documents visuels et/ou sonores portant sur le monde arabe, adossé aux programmes des lycées et collèges. Il n’y a pas de période, ni d’aire géographique privilégiées, toutes les époques et toutes les régions du monde arabe pouvant être abordées. Elle a pour but de mettre en avant la culture générale du candidat ainsi que sa capacité à mettre en relation différents documents et à les analyser dans la première partie de l’épreuve, puis de proposer dans la deuxième partie une exploitation didactique et pédagogique de l’ensemble ou d’un des documents proposés.

Le candidat devra donc mobiliser ses connaissances personnelles en les mettant en relation avec les programmes officiels.

Le candidat indiquera à quel(s) niveau(x) il destine l’exploitation qu’il propose et la reliera aux objectifs culturels et linguistiques que mettent en avant les programmes.

 

Épreuve orale 2 – Entretien à partir d’un dossier :

 

L’épreuve est constituée de deux parties qui ne sont pas obligatoirement liées, la première s’appuyant sur un document abordant l’une des notions des programmes de lycée et de collège, la seconde portant sur des productions d’élèves autour de la même notion.

La première partie consiste en une épreuve de compréhension effective du document proposé dans laquelle le candidat ne se contente pas d’un résumé des informations contenues mais analyse les procédés mis en œuvre pour y parvenir et dégage les éléments d’ordre culturel saillants.

La deuxième partie appelle à une réflexion sur les objectifs de l’enseignement de l’arabe et les méthodologies mises en œuvre en s’interrogeant sur les acquis et les besoins des élèves.

Cette épreuve est articulée autour d’un dossier qui prend appui sur des productions d’élèves et des documents relatifs à la réalité de l’enseignement de l’arabe en France. Outre les productions d’élèves, le dossier pourra donc être composé, par exemple :

  • d’éléments de la séquence pédagogique concernée par les productions d’élèves (parties de cours, grilles d’évaluation, information sur les objectifs langagiers de la séquence, progression des acquisitions prévue, etc.)
  • de références au cadre institutionnel dans lequel s’inscrit l’activité proposée (extraits du CERCL, du Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, du projet pédagogique de l’établissement, etc.)
  • des indications sur la situation d’enseignement (type d’établissement, effectif de la classe, période de l’année, homogénéité ou hétérogénéité du groupe concerne, etc.)

Il est demandé au candidat de mener une réflexion pédagogique et méthodologique à partir de l’examen des productions d’élèves pour, notamment :

  • repérer les acquis et les lacunes des élèves sur le plan linguistique et culturel, leur adéquation avec les attendus de l’enseignant
  • analyser les besoins des apprenants, en particulier en vue de combler les lacunes repérées et dans ce cas, formuler des propositions d’actions dans ce sens
  • proposer des activités complémentaires
  • proposer, le cas échéant, des modalités de travail adaptées à la diversité du groupe révélée par l’analyse des productions, l’inscription dans un projet transversal, le recours éventuel à des moyens institutionnels susceptibles de favoriser la progression des compétences des élèves concernés (professeur principal, rencontre avec les parents, conseil de classe, médecin ou psychologue scolaire…).