L’épreuve disciplinaire appliquée (admissibilité) au Capes

A partir de 2022, la 2e épreuve d’admissibilité prendra la forme suivante, prévue par l’annexe à l’arrêté du 25 janvier 2021.

(synthèse ici)

 

L’épreuve place le candidat en situation de choisir des documents, d’en produire une analyse critique, puis de construire une séquence d’enseignement à partir du sujet remis par le jury. Elle permet d’évaluer la capacité du candidat à concevoir et mettre en œuvre une séquence d’enseignement permettant la structuration des apprentissages à un niveau visé et au regard des instructions officielles.


L’épreuve, rédigée en langue française, prend appui sur des supports de natures différentes (texte, document audio présenté sous forme de script, iconographie, extrait de manuel, etc.) en lien avec le thème ou l’axe proposé au candidat et susceptibles d’être utilisés dans la cadre d’une séquence pédagogique au niveau ou dans les conditions d’enseignement indiqués par le sujet. Ils peuvent être accompagnés de documents annexes destinés à en faciliter la mise en perspective.


Parmi ces supports, le candidat opère des choix. Sur la base de l’étude et de la mise en relation des documents qu’il sélectionne, il conçoit et présente la séquence pédagogique qu’il envisage. Il mentionne ses objectifs (linguistiques, communicationnels, culturels, éducatifs, etc.) et les moyens et stratégies qu’il compte mettre en œuvre pour les atteindre en fonction de la classe.

Les textes en langue étrangère qui figurent parmi les supports proposés à la réflexion du candidat comportent une sélection de faits de langue, signalés par un soulignement. Le candidat décrit, analyse et explicite en français, selon les indications mentionnées par le sujet, un ou des faits de langue dans la perspective du travail en classe lors de cette séquence pédagogique.


Durée : six heures.
Coefficient 2.

L’épreuve est notée sur 20. Une note globale égale ou inférieure à 5 est éliminatoire.